Topic outline

  • PAO : Les gabarits d'empagement

    Ce cours s'adresse à celles et ceux qui veulent mieux comprendre et maîtriser la mise en page et en particulier les gabarits d'empagement et les notions qui leurs sont associées : format de page, type de mise en page, proportions idéales, calcul et gestion des marges, mise en page modulaire, etc. Il donne des bases pratiques pour savoir choisir un tracé régulateur en fonction du type de texte et de mise en page visés.

    Bible Gutemberg

    La "Bible Gutenberg", le premier livre à avoir été imprimé avec la technique des typons en 1454. Il fait partie des incunables, nom donné à tous les livres imprimés avant la fin du XVe siècle

    • Objectifs et plan du cours

      Cette partie détaille le plan du cours et donne la liste des savoirs théoriques et des compétences pratiques qu'il permet de maîtriser

    • Pourquoi les gabarits ?

      Cette partie explique l'importance des gabarits d'empagement et les différentes règles - pratiques, économiques, esthétiques voire mystiques - qui président à leur élaboration.

    • Éléments de base des gabarits

      A présent que l'intérêt et l'importance des gabarits d'empagement est clair, il s'agit de se familiariser avec les éléments sur lesquels ils influent - et au passage, de détailler le vocabulaire spécifique de la mise en page pour mieux s'y retrouver.

    • Les gabarits classiques

      Les gabarits classiques sont les plus anciens, et sont essentiellement utilisés pour la mise en page de textes longs - ils ont souvent été mis au point pour des bibles et des textes sacrés. Ils sont construits grâce à des tracés régulateurs, construction géométriques utilisant fréquemment les éléments vus dans la partie précédente : nombre d'or, suite de Fibonacci, etc.

    • Les gabarits modernes

      Lorsqu'il s'agit de mettre en page une grande quantité d'informations, comme dans la presse, ou lorsqu'il y a beaucoup de visuels, comme dans les magazines, les gabarits classiques ne sont pas appropriés. A partir de la fin du XVIIIe siècle, de nouveaux types de gabarits apparaissent qui répondent mieux aux nouvelles contraintes. Avec le Bauhaus au début du XXe sicèle, ils prennent une nouvelle dimension et permettent des mises en page modulaires encore largement utilisées aujourd'hui.